Une astuce très puissante au service de votre « bien-être »

J’ai eu des périodes dans ma vie, appelons les, « creux de la vague » que ce soit au niveau du « bien-être » physique, financier ou relationnel, mais j’imagine que dans cela il n’y a rien d’extraordinaire, et que cette situation vous l’avez connue vous aussi ou la connaissez encore.

Comme Monsieur Jourdain dans « Le Bourgeois gentilhomme » faisait de la prose sans le savoir, j’appliquais instinctivement pendant ces périodes une méthode, qui pour moi « marchait ».

Et c’est en regardant une vidéo de Franck Nicolas (contact@glob.cc) que m’est venue l’idée de cet article.

Franck Nicolas est un coach en développement personnel, à mon avis l’un des meilleurs du monde francophone. Son ton direct, quelque fois dur, fait que c’est assez simple, il est aimé ou détesté … et moi je l’aime bien.

Et cette méthode, cette technique, cette astuce très puissante au service de votre bien-être est d’une simplicité incroyable, il suffit de se poser cette question :

Quelles sont mes victoires aujourd’hui, cette semaine ou même cette année ?

En effet nous faisons, même inconsciemment, plusieurs fois par jour un « bilan » dans notre tête. J’aurais du faire ça, j’ai oublié de lui dire, j’ai encore reporté, là j’ai été nul, je ne changerai jamais, etc, etc …

Et tous ces « bilans » ne font que renforcer un état d’esprit. Et vous imaginez facilement qu’ils ne peuvent pas avoir une influence positive sur votre état, votre mental ou même votre forme physique.

90 % des personnes, encore une fois inconsciemment, suivent ce cheminement.

Alors, quelle est la technique ?

Elle est très simple, mais demande d’être appliquée au moins une fois par semaine (si vous l’appliquez tous les jours, c’est encore mieux)

Il suffit de mettre en place ce rituel, mais cette fois ci consciemment, de se poser calmement cette question :

Quelles sont mes victoires ?

Et ne cherchez pas que des « grandes victoires », la taille et l’ampleur de cette victoire n’est pas l’aspect le plus important.

Cela pourrait être, j’ai lu un livre, je suis allé marcher une heure, j’ai dit à mon enfant ou à ma partenaire que je l’aimais, je ne me suis pas énervé avec un vendeur, j’ai diminué ma consommation d’alcool ou de cigarettes, etc, etc …

Le plus important est que ce rituel devienne une habitude.

Et vous allez remarquer que cette astuce au service de votre bien-être va transformer certaines choses.

Physiquement vous allez vous sentir plus détendu,  plus souriant, plus calme aussi, mais ce rituel va automatiquement vous guider vers la gratitude et vous éloigner des idées et des sentiments négatifs.

Je sais, cette méthode peut paraître trop simple, elle n’est pas enseignée à l’école et je comprends très bien que vous puissiez en sourire.

Alors vous avez le choix, vous pouvez faire comme 90 % des personnes, accepter que vos idées entretiennent un processus d’auto-sabotage chez vous, ou la tester et mettre en place régulièrement cette astuce au service de votre bien-être.

 

Sénioralement

Sylvain

 

PS : MA VICTOIRE de ce jour est d’avoir écrit cet article et je me sens bien.

 

6 commentaires

  1. je cherche la petite victoire du jour d’hier et c’est de voir les posts it de ma « to do list » faire une petite montagne de papiers froissés, c’est tout simple de se réjouir et de voir dans toute chose qui nous arrive des bienfaits dont sommes auteurs et acteurs, rien à voir avec l’âge en fait:::!!)) et c’est aussi se réjouir de ce qui va nous arriver de bon et du coup ce n’est est que meilleur…

  2. Tu as tout à fait raison Sylvain. Pas besoin d’être senior pour l’appliquer. Tous les jours ou presque, nous nous posons ces même questions ou faisons ces affirmations… j’aurais dû, j’ai pas fait!!! Bien souvent c’est une question de peur ou de manque de confiance. Il est vrai que si nous pouvons les appliquer au plus tôt, notre vie futur sera que meilleurs. Et la grande victoire est d’avoir sût surmonter notre obstacle personnel. A très bientôt!!

  3. Il paraît que les choses dont on a besoin viennent à nous lorsque nous en avons besoin… c’est ce que j’ai ressenti en lisant ta prose. Prenons d’abord soin de nous pour mieux pouvoir prendre soin des autres. Merci pour cette réflexion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *