Séniors, faisons comme P-A-B !!!

Si vous n’êtes pas passionné par les actualités sportives ou que vous vivez sur la lune, il est possible que n’ayez pas entendu parler ces deux derniers jours de P.A.B.

Dans ce cas sachez que c’est ainsi que l’on surnomme Pierre-Ambroise Bosse, qui est devenu champion du monde du 800 mètres à Londres et ceci à la surprise générale.

Intéressé par l’athlétisme ou non, je vous invite à revoir la vidéo de cette course, pour la course en elle-même mais aussi pour entendre les commentaires des reporters et de son entraîneur pendant la course et l’interview de P.A.B après la course. Un pur moment de bonheur.

Alors pourquoi ce titre : Séniors, faisons comme P.A.B !!!

P-A-B à Londres 2017

Simplement parce qu’il raconté que le soir avant la course, il a imaginé SA course, il l’a visualisée tellement qu’il a dit à son entraîneur avant la course : je vais faire quelque chose de magique.

Et ceci nous pouvons le faire nous aussi. Soyons sérieux vous ne deviendrez pas champion du monde du 800 mètres, mais la visualisation peut modifier et améliorer beaucoup de choses.

Vous aurez bientôt sur ce blog l’interview d’un expert dans ce domaine qui vous expliquera quels sont les domaines où l’on peut l’appliquer et « comment ça marche ».

En attendant, et si vous le voulez bien, je vous propose de faire un petit test, jouez le jeu, cela va peut-être vous surprendre …

 

Acte 1

Levez vous, tenez vous bien droit, les pieds bien posés au sol et pensez pendant la durée de l’exercice de ne pas bouger les pieds. Laisser naturellement les bras le long du corps.

Puis tendez un bras (le droit ou le gauche, cela n’a aucune importance) à l’horizontale devant vous.

Maintenant, tout doucement, sans mouvement de ressort, vous bougez votre bras (vers la droite si c’est votre bras droit) votre torse va suivre et vous allez le plus loin possible dans cette rotation. Très important NE BOUGER PAS VOS PIEDS.

Quand vous êtes arrivé à la « limite », prenez un repère en regardant dans le prolongement de votre bras et en le pointant avec votre index.

Fin de l’acte 1

Acte 2

Vous vous remettez exactement dans la même position, mais vous gardez les bras le long du corps et vous fermez les yeux.

Maintenant, (vous gardez toujours les bras le long du corps et les yeux fermés), vous IMAGINEZ, vous VISUALISEZ votre bras qui doucement commence à bouger (votre bras ne bouge pas vous imaginez seulement qu’il bouge), puis à aller de plus en plus loin, sans effort, sans douleur, il va de plus en plus loin et de plus en plus loin …

Répétez cette visualisation au moins deux fois.

Fin de l’acte 2

Acte 3

Très simple, il suffit de refaire l’acte 1.

Et là vous comparez les repères de l’acte 1 et de l’acte 3

_______________________________________________________________________________________________

 

 

Ce n’est pas évident de faire ce test à travers un article, mais j’aimerais beaucoup savoir si pour vous il y a eu deux repères différents ou non.

Vous trouvez sous cet article une ligne LAISSER UN COMMENTAIRE, pour me donner votre « résultat »

Sénioralement

Sylvain

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *